Qui sont les pauvres en France ?

18 décembre 2015 - La moitié des pauvres ont moins de trente ans et au maximum le brevet des collèges.


Qui sont les 4,8 millions de personnes pauvres au seuil à 50 % du niveau de vie   médian   ? Si on ausculte la plupart du temps les chiffres de la pauvreté sous l’angle des taux, on oublie le plus souvent de décrire la composition sociale de cette population démunie, finalement mal connue.

  • La moitié des pauvres ont moins de 30 ans

La pauvreté touche en premier lieu les enfants, les adolescents et les jeunes adultes (20-29 ans) dont plus d’un sur dix est pauvre. Parmi les 4,8 millions de pauvres au seuil à 50 % du niveau de vie médian, 1,7 million (plus du tiers du total) sont des enfants et des adolescents. Mais le concept « d’enfants pauvres » cache la pauvreté des parents : les enfants sont pauvres parce que leurs parents disposent de revenus insuffisants, notamment du fait du chômage, des bas salaires et du morcellement des temps de travail. Les plus de 60 ans sont moins souvent concernés. 3,6 % d’entre eux sont pauvres, et ils représentent 10,7 % des personnes pauvres. Leur situation n’en est pas moins grave : une partie de ces personnes, notamment en milieu rural, survivent avec de très bas revenus. Les plus âgés sont dans une situation particulière qu’il faut prendre en compte : il est très peu probable que leur situation évolue, alors que les plus jeunes peuvent toujours espérer un avenir meilleur.

  • La population pauvre est aussi un peu plus souvent féminine et vit au sein d’une famille monoparentale


Les femmes sont 2,6 millions [1] à être pauvres au seuil à 50 % du niveau de vie médian, soit tout de même 300 000 de plus que les hommes. Elles représentent 53 % des pauvres. Une partie d’entre elles sont à la tête d’une famille monoparentale. Un million de personnes vivant dans ce type de famille sont pauvres avec un taux de pauvreté de 20,5 %. 3,1 % de personnes qui vivent au sein d’un couple sans enfant sont pauvres, mais c’est le cas de près d’une personne seule sur dix. Les couples avec enfants sont moins souvent pauvres (7,2 %) que la moyenne (8,1 %), mais ils sont très nombreux (2,1 millions) et représentent 42,4 % des personnes pauvres.

  • Les non-diplômés sont plus souvent pauvres

Ne pas arriver à décrocher un titre scolaire est un lourd handicap en France et un critère massif d’entrée dans la pauvreté. Le taux de pauvreté des personnes sans diplôme est de 10,9 %, contre 3,3 % pour les bac +2. Au total, 43,6 % des pauvres n’ont aucun diplôme, alors que 4,6 % disposent au moins du niveau bac +2. Cette situation se reflète dans le paysage social : 70 % des pauvres vivent dans un ménage dont la personne de référence est ouvrière, employée ou retraitée. 6,7 % des employés, 8,3 % des ouvriers sont pauvres, contre 2,2 % des cadres supérieurs (données 2012).

  • Ne pas avoir d’emploi fragilise

Inactifs et chômeurs forment à eux seuls la moitié de la population démunie du fait des faibles indemnités versées aux demandeurs d’emploi et en particulier aux jeunes et à ceux en fin de droits. Le taux de pauvreté atteint 25,9 % chez les chômeurs. Il est de 17,9 % chez les inactifs mais aussi de 10,4 % - presque une fois et demie de plus que le taux moyen (7,4 %) - chez les indépendants.

Immigrés : 38 % de pauvres
La pauvreté frappe très lourdement les personnes immigrées nées à l’étranger. Pour les immigrés, on ne dispose que du seuil de pauvreté situé à 60 % du niveau de vie médian. Sur cette base, 38,1 % des personnes qui vivent dans un ménage immigré étaient pauvres en 2012, contre 13,9 % pour l’ensemble de la population. Au total, 2,2 millions de personnes vivant dans un ménage immigré étaient concernées (enfants compris), soit un quart de la population pauvre en France. Ce niveau de pauvreté s’explique par des niveaux de qualification plus faibles, l’impact du chômage et des discriminations (plus de 5 millions d’emplois interdits aux étrangers hors Union européenne), mais aussi parce qu’il s’agit en moyenne d’une population plus jeune.
Les seuils de pauvreté utilisés
Dans cet article, nous utilisons le seuil fixé à la moitié du niveau de vie médian. Une personne est considérée comme pauvre dès lors que son niveau de vie (revenus après impôts et prestations sociales) est inférieur à 50 % du niveau de vie médian (revenu pour lequel la moitié touche plus, l’autre moins).

Le seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian en 2012 s’élève à 823 euros pour une personne seule, 1 234 euros pour un couple sans enfant, 1 727 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans et 2 056 euros pour un couple avec deux enfants de plus de 14 ans. Attention : le seuil est un niveau maximum au-delà duquel on n’est plus considéré comme pauvre, les personnes peuvent disposer d’un niveau de vie très inférieur.

Les tableaux de données détaillées

La pauvreté selon le sexe
Seuil à 50 % du niveau de vie médian
Nombre
en milliers
Taux de pauvreté
en %
Répartition de la population pauvre
en %
Hommes2 2757,746,9
Femmes2 5808,253,1
Ensemble4 8557,9100
Lecture : Les femmes représentent 53,1 % de la population pauvre. 8,2 % des femmes sont pauvres.
Source : Insee - Données 2011 - © Observatoire des inégalités
La pauvreté selon l'âge
Au seuil à 50 % du niveau de vie médian
Nombre
en milliers
Taux
en %
Part de la population pauvre
en %
Les enfants (moins de 10 ans)83810,917,3
Les adolescents (10-19 ans)90812,318,7
Les jeunes adultes (20-29 ans)78211,116,1
Les adultes (30-59 ans)1 8097,337,3
Les seniors (plus de 60 ans)5183,610,7
Ensemble4 8557,9100
Source : Insee - Données 2011 - © Observatoire des inégalités
La pauvreté selon le type de ménage
Seuil à 50 % du niveau de vie médian
Nombre
en milliers
Taux
en %
Part de la population pauvre
en %
Personnes seules9229,818,5
- dont hommes seuls46511,79,3
- dont femmes seules4578,49,2
Familles monoparentales1 18820,523,9
Couples sans enfant4513,19,1
Couples avec enfant(s)2 1107,242,4
Autres types de ménages *30713,86,2
Ensemble4 9788,1100
Lecture : parmi la population pauvre, 23,9 % de personnes vivent au sein d'une famille monoparentale. 20,5 % des familles monoparentales sont pauvres. * Ménages autres que personnes seules ou couples avec ou sans enfant(s).
Source : Insee - Données 2012 - © Observatoire des inégalités
La pauvreté selon le diplôme
Seuil à 50 % du niveau de vie médian
Nombre
en milliers
Taux de pauvreté
en %
Répartition de la population pauvre
en %
Diplôme supérieur2223,56,3
Baccalauréat + 21623,34,6
Baccalauréat4986,114,2
CAP ou BEP6666,319,0
Brevet des collèges4248,112,1
Aucun diplôme ou certificat d'études1 52710,943,6
Ensemble3 4997,1100
Lecture : Parmi la population pauvre, 43,6 % n'a aucun diplôme ou le CEP. 10,9 % de la population sans diplôme est pauvre.
Source : Insee - données 2010, Individus âgés de 15 ans et plus hors étudiants
La pauvreté selon la catégorie sociale
Seuil à 50 % du niveau de vie médian
Nombre
en milliers
Taux
en %
Part de la population pauvre
en %
Agric. expl., artis., commerc., chefs d'entrep.30113,614
Cadres sup.1062,25
Prof. interm.2083,110
Employés5406,726
Ouvriers5108,324
Retraités4363,321
Ensemble2 1017,4100,0
Actifs et retraités pauvres selon la catégorie sociale. Lecture : Parmi les actifs et retraités pauvres, 24 % sont ouvriers. 8,3 % des ouvriers sont pauvres.
Source : Insee - Données 2012 - © Observatoire des inégalités
La pauvreté selon l'activité
Seuil à 50 % du niveau de vie médian
Nombre
en milliers
Taux
en %
Répartition de la population pauvre
en %
Salariés7643,420,8
Indépendants30310,48,3
Chômeurs76025,920,7
Retraités4353,211,9
Inactifs1 40817,938,4
Ensemble3 6707,4100
Lecture : parmi la population pauvre, 20,7 % sont des chômeurs. 25,9 % des chômeurs sont pauvres.
Source : Insee - Données 2012 - © Observatoire des inégalités, France métropolitaine - individus de 15 ans et plus, hors étudiants.

Pour en savoir plus :

  • Des données :

La pauvreté progresse en France
La pauvreté augmente chez les jeunes et les seniors
Les seuils de pauvreté en France
et notre rubrique Pauvreté.

  • Des analyses :

Pourquoi la crise affole les statistiques de la pauvreté
1,2 million d’enfants « de » pauvres
L’état de la pauvreté en France
Comment mesurer la pauvreté ?
Lutter contre la pauvreté par objectifs chiffrés

Photo/ © shocky - Fotolia.com

Notes

[1Tous âges confondus.

Date de rédaction le 16 octobre 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Les plus aisés sont davantage aidés pour partir en vacances

24 juin 2016
De nombreuses aides existent pour partir en vacances mais elles ne réduisent que faiblement les inégalités entre catégories sociales. En cause : les différences de statut dans l’emploi, la taille de l’entreprise pour les salariés, mais aussi le réseau social, le niveau de vie ou le diplôme. Par Valérie Schneider.

« Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent » : un ouvrage pour agir

15 juin 2016
L’Observatoire des inégalités publie un ouvrage collectif rassemblant des propositions concrètes pour réduire les inégalités.

Portrait des quartiers en difficulté

10 juin 2016
Le taux de pauvreté atteint 42 % dans les quartiers en difficulté contre 16 % dans les villes qui les abritent. Une population plus souvent jeune, familiale, peu diplômée et étrangère.

Quelle politique pour réduire les inégalités ?

7 juin 2016
De l’école au monde du travail, en passant par l’accès aux soins ou au logement, la France, l’un des pays les plus riches au monde, a les moyens de s’attaquer aux inégalités. Encore faudrait-il en avoir la volonté politique. Par Louis Maurin et Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités. Extrait de l’ouvrage « Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent (...)

« Que faire contre les inégalités ? » : la campagne continue

23 mai 2016
Avec plus de 20 000 euros collectés, notre seconde campagne de financement participatif est un nouveau succès. L’Observatoire des inégalités vous remercie et vous en dit un peu plus sur ses projets.

La rupture conjugale, une épreuve économique pour les femmes

17 mai 2016
300 000 couples se séparent chaque année, dont la moitié ont des enfants mineurs à charge. Ces ruptures entraînent une baisse du niveau de vie, qui touche d’abord les femmes. L’analyse de Xavier Molénat, reprise du site AlterEcoplus.

Inégalités : pourquoi autant d’écart entre les discours et les actes ?

11 mai 2016
Les inégalités sont à la mode dans le discours politique, mais les décisions ne sont pas à la hauteur. Comment expliquer l’hypocrisie actuelle ? Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Que faire contre les inégalités ? Testez notre évaluateur des dépenses publiques

29 avril 2016
Que faire contre les inégalités ? Mesurez les solutions concrètes avec notre évaluateur des dépenses publiques. Des crèches au logement social en passant par la sécurité, beaucoup aurait pu être fait à la place des 46 milliards perdus dans le « pacte de responsabilité ».

Inégalités : pourquoi le modèle social français marche mal

26 avril 2016
Ecartelé entre le modèle libéral anglo-saxon et le modèle social-démocrate scandinave, le modèle social français fonctionne mal. Une situation qui mécontente tout le monde, mais n’est pas prête de changer. Le point de vue de Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques.

L’évaluateur des dépenses publiques : notre méthode

25 avril 2016
Pour évaluer le coût des dépenses publiques nouvelles à mettre en oeuvre, nous nous sommes appuyés sur un grand nombre de travaux existants. Nous avons surestimé les montants par prudence. Voici notre méthode.

FERMER