Catégories sociales



Salaires : quand les ouvriers vont-ils rattraper les cadres ?

24 janvier 2017 - Il faut aujourd’hui près de 170 ans en moyenne aux ouvriers pour compter atteindre le salaire que les cadres touchent actuellement. Dans les années 1970, cette durée était inférieure à 40 ans.


Les niveaux de vie des ouvriers et des cadres supérieurs s’éloignent de plus en plus. Jusqu’au milieu des années 1970, un ouvrier pouvait compter - compte tenu de la progression du pouvoir d’achat - atteindre le niveau de vie des cadres supérieurs du moment [1] en moins d’une quarantaine d’années. Une durée certes longue, mais qui était de l’ordre d’une carrière.

Du milieu des années 1980 jusqu’au milieu des années 1990, cette durée de rattrapage a explosé : elle est passée à plus de trois siècles. Non parce que l’écart de salaire lui-même a progressé de façon vertigineuse, mais parce que la hausse annuelle du pouvoir d’achat des ouvriers s’est effondrée : supérieure à 3 % en moyenne jusqu’au milieu des années 1970, elle est tombée à seulement + 0,3 % entre 1985 et 1995. Dans la période récente, la durée s’est réduite à nouveau du fait d’une remontée du pouvoir d’achat des ouvriers à + 0,7 % par an. Mais, en 2013, il faudrait encore 166 ans pour que le niveau de vie des ouvriers rattrape celui des cadres actuellement.

Un « gouffre béant » s’est creusé entre ces deux catégories sociales en matière de niveau de vie, selon l’expression du sociologue Louis Chauvel, le premier à avoir calculé cette donnée (voir notre encadré). Ce chiffre permet de mesurer la distance qui existe entre les milieux sociaux. C’est moins le niveau des écarts que la dynamique, le sens de l’évolution (rattrapage ou éloignement), qui va influencer le jugement que les différents milieux sociaux portent sur les inégalités. En matière de salaire, l’amplification de cet écart à un niveau considérable est une raison évidente de tensions.

Les niveaux de vie entre catégories sociales s'éloignent
Nombre d'années qu'il faudrait aux ouvriers pour atteindre le niveau de vie des cadres supérieurs (1)
Rapport du salaire des cadres supérieurs / ouvriers
Croissance du pouvoir d'achat moyen annuel des ouvriers au cours des 5 dernières années (en %)
1955293,94,8
1960503,92,8
1965404,03,5
1970373,83,7
1975363,43,5
1980652,91,6
19853722,70,3
19903532,80,3
19953162,60,3
20001512,50,6
20131662,40,7
Lecture : compte tenu du pouvoir d'achat moyen des ouvriers, il leur fallait 166 ans en 2013 pour atteindre le niveau de vie des cadres de cette année-là, contre 29 ans en 1955. (1) Compte tenu de l'évolution du pouvoir d'achat moyen des 5 dernières années.
Source : La Spirale du déclassement. Essai sur la société des illusions, Louis Chauvel (Le Seuil, 2016) - © Observatoire des inégalités
Méthode
Les données de ces tableaux ont été calculées pour la première fois par Louis Chauvel en 2001 [2] et actualisées dans son ouvrage La Spirale du déclassement. Essai sur la société des illusions (Le Seuil, 2016). Le temps de rattrapage est calculé de la façon suivante. On observe comment les salaires des ouvriers ont augmenté en moyenne au cours des cinq dernières années. On applique cette progression au salaire des ouvriers du moment et on regarde le nombre d’années qu’il faudrait pour atteindre le salaire des cadres du moment. Attention : c’est bien le salaire des cadres de l’année de départ : on ne cherche pas à mesurer à quel moment les salaires seront les mêmes. C’est donc un calcul théorique - comme l’est, par exemple, l’espérance de vie - qui fait « comme si » la situation du moment perdurait : rien ne dit que le pouvoir d’achat des ouvriers ne se remettra pas à progresser. A noter : le nombre d’années est très sensible à une variation même faible du pouvoir d’achat.

Photo / © Kati Molin-Fotolia

Notes

[1Il s’agit bien de mesurer le temps qu’il faudrait aux ouvriers pour atteindre le salaire des cadres au moment où on le mesure et non de rattraper complètement les cadres.

[2Voir « Le retour des classes sociales ? », Louis Chauvel, revue de l’OFCE, octobre 2001.

Date de rédaction le 24 janvier 2017

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Salaires : les inégalités entre catégories sociales se creusent avec l’âge

6 janvier 2017
Entre 21 et 25 ans, l’écart de salaires entre les ouvriers non qualifiés et les cadres s’élève à 1 270 euros par mois. A 65 ans, il atteint 5 700 euros. La progression des salaires est loin d’être la même pour toutes les catégories socioprofessionnelles en France.

Niveaux de vie : les catégories populaires décrochent

15 janvier 2016
Toutes les catégories sociales ont vu leur niveau de vie augmenter entre 2000 et 2012. Un gain d’environ 2 000 euros pour les ouvriers, de 3 000 euros pour les cadres, de 1 000 euros pour les employés. Cependant, depuis 2008 les écarts se rouvrent.

La pauvreté ne frappe pas au hasard les catégories sociales

18 décembre 2015
La moitié des pauvres sont ouvriers ou employés. Parmi les personnels de services aux particuliers, le taux de pauvreté est de 24 %.

Professions : qui gagne combien ?

9 octobre 2015
Avec un salaire mensuel moyen net de 4 000 euros en moyenne, les cadres supérieurs gagnent 2,4 fois plus que les ouvriers. Chaque mois, ils disposent de 2 350 euros de plus à dépenser que les catégories populaires.

L’impact de la crise sur les niveaux de vie des catégories sociales

27 mai 2014
Un gain de 500 euros pour les cadres supérieurs entre 2008 et 2012, une perte de 500 euros pour les ouvriers et les employés. La crise ne touche pas de la même manière toutes les catégories sociales.

Les inégalités d’héritage selon la catégorie sociale

24 septembre 2013
Un tiers des héritages reçus s’élèvent à moins de 8 000 euros. En moyenne, 15 % dépassent les 100 000 euros. Un chiffre qui tombe à 5,6 % pour les ouvriers non-qualifiés.

Le niveau de vie des catégories sociales

1er mai 2013
4 300 euros par mois pour les professions libérales, 3 000 euros pour les cadres supérieurs et entre 1 550 et 2 000 euros pour les catégories populaires. Les niveaux de vie diffèrent du simple au double selon les catégories sociales.

FERMER