« Que faire contre les inégalités ? » : des images et des actes

14 octobre 2016 - Mettre en image les inégalités, c’est notre objectif avec la réalisation de deux visuels animés. A découvrir et à partager autour de vous.


800 millions de personnes manquent d’eau potable dans le monde. Qu’attend-on pour agir ? L’Observatoire des inégalités lance sa campagne de communication visuelle sous forme d’un clip vidéo et d’une animation destinés à être largement partagés et accessibles au plus grand nombre.

Mettre en image les inégalités qui touchent, notre monde, nos sociétés, ainsi que les solutions pour les réduire, est essentiel. Il nous semble important de recourir à ces formes de communications plus directes et créatives pour exprimer nos messages de dénonciation et d’espoir d’un monde plus juste. C’est, selon nous, une bonne entrée en matière pour interpeller l’opinion sur des actions concrètes à mettre en œuvre pour réduire les inégalités dans l’accès aux biens essentiels comme l’eau, la nourriture ou encore un toit. Il est grand temps de mieux partager la richesse et les savoirs. C’est notre objectif avec la réalisation de ces deux visuels animés.

Le premier est un clip vidéo de 30’ réalisé par Adèle Maurin autour du symbole des verres qui se remplissent trop ou pas assez, qui débordent pour les uns, alors que la moindre goutte compte dans les régions les plus pauvres de notre planète. Il traduit aussi le symbole de la goutte qui fait déborder le vase. D’un côté des individus qui consomment sans compter tandis que d’autres sont privés des biens les plus élémentaires. Il ne s’agit pas là d’accès au téléphone dernier cri mais bien d’eau, un bien essentiel à la vie : 800 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde. Imaginons un instant notre vie d’occidental sans eau propre. C’est pourtant le quotidien de millions de personnes en particulier dans les régions les plus pauvres du monde, que de compter les gouttes qui ne feront jamais déborder le vase.

Quand se résoudra-t-on à mieux partager ? Notre but est aussi de proposer des solutions, et non de dénoncer pour dénoncer. Il est important d’alerter, de dresser le constat d’un monde inégalitaire sans pour autant s’y enfermer. Il faut aller plus loin pour agir, comme l’illustre un second clip réalisé en images animées par Agathe Monnier, qui montre comment rétablir un partage équitable entre deux verres, symbolisant l’urgence d’une redistribution, de la mise en œuvre de nouvelles formes de solidarité.

La réalisation de ces deux visuels s’inscrit dans un projet plus global de campagne contre les inégalités auquel plus de 400 personnes ont déjà contribué via la plateforme de financement participatif Ulule, de mars à juin 2016.

Relayez la campagne
Le point de départ de ce projet est l’ouvrage collectif « Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent » qui rassemble les propositions concrètes d’une trentaine d’experts pour réduire les inégalités, de l’école aux revenus en passant par l’accès aux soins, au logement, à la culture, etc. Nous diffusons régulièrement ces propositions via notre site, les réseaux sociaux et notre lettre d’information. L’ouvrage qui les rassemble est toujours en vente. Mais nous comptons également sur vous pour faire vivre nos nouvelles formes de communication sur les inégalités au-delà de nos cercles fidèles de lecteurs et de soutiens, dans votre entourage professionnel, familial, auprès de vos amis par email, ou via nos Facebook, Twitter, YouTube, etc., et faire campagne avec nous contre les inégalités. Il est urgent d’avoir une réponse politique à la hauteur des enjeux sociaux qui se jouent dans notre pays. Parce qu’il est urgent de comprendre que c’est en raison des écarts que se fissure le lien social. C’est aussi dans la promesse non tenue de l’égalité pour tous dès l’école jusqu’à l’emploi en passant par le logement, la santé, les loisirs, que naissent la désillusion et la colère.



Ce texte est extrait de l’ouvrage « Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent », sous la direction de Louis Maurin et Nina Schmidt, édition de l’Observatoire des inégalités, juin 2016, 120 p., 7,50 €.
Commander l’ouvrage

Les contributions à lire sur notre site :
Quelle politique pour réduire les inégalités ? par Louis Maurin et Nina Schmidt
Sanctionner les abus du recours aux contrats précaires, par Denis Clerc
Agir contre les inégalités en Europe en respectant les spécificités nationales, par Cédric Rio
Refonder l’école, par Marie Duru-Bellat
Faire réussir tous les enfants, par Jean-Paul Delahaye
Quelles priorités pour une fiscalité juste ?, par Jean Gadrey

Date de rédaction le 14 octobre 2016

Dernière révision le 19 octobre 2016

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Changeons les règles du jeu

25 avril 2017
Retard scolaire des élèves de milieux modestes, discriminations dans l’accès au logement, salaires plus faibles des femmes : il est temps de changer les règles du jeu. Tel est le message du film réalisé par l’agence Herezie pour l’Observatoire des inégalités. À partager massivement.

Merci à tous ceux qui ont soutenu l’édition du nouveau « Rapport sur les inégalités »

24 avril 2017
Le financement participatif du nouveau « Rapport sur les inégalités en France » a été un succès. Grâce aux 360 contributeurs, l’ouvrage paraîtra début juin. Quel sera le contenu du rapport ? Comment l’obtenir ?

La politique possible pour tous

19 avril 2017
Les inégalités sociales face à la politique sont considérables. Pour les réduire, on peut améliorer le fonctionnement du système en recourant au référendum, en limitant les mandats ou en facilitant l’accès des moins favorisés aux mandats. Par Nicolas Framont, sociologue à l’université Paris-Sorbonne.

Soutenez le deuxième rapport sur les inégalités en France

11 avril 2017
Premier objectif atteint : nous avons réuni la somme de 10 000 euros, merci à tous ceux qui ont contribué. Deuxième objectif : 15 000 euros. Pour nous permettre d’augmenter la diffusion du rapport et de réaliser des infographies sur les principaux indicateurs. Nous comptons sur vous.

« Les tensions de notre société naissent dans le refus de voir la situation de domination des catégories aisées ». Entretien avec Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités

5 avril 2017
Les diplômés ont-ils pris en otage le discours sur les inégalités au détriment des classes populaires ? Entretien avec Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait de Slate.fr.

FERMER