Les travailleurs pauvres en France

26 mars 2013 - On compte entre un et deux millions de travailleurs pauvres en France selon les définitions. Même en utilisant la définition la plus restrictive, on compte presque deux millions de personnes qui vivent avec environ 800 euros par mois.


Les travailleurs dont le niveau de vie   est inférieur au seuil de pauvreté

Un million de personnes exercent un emploi mais disposent, après avoir comptabilisé les prestations sociales (primes pour l’emploi, allocations logement, etc.) ou intégré les revenus de leur conjoint, d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté, fixé à la moitié du revenu médian   [1]. Elles sont 1,925 million si l’on prend en compte le seuil à 60 %. Le nombre de travailleurs pauvres a grossi de 83 000 personnes entre 2003 et 2010 au seuil de 50 %, de 154 000 au seuil de 60 % du revenu médian. Il est d’ailleurs possible que ces chiffres aient progressé avec l’accentuation de la crise.

Si l’on compte l’ensemble des personnes, conjoints et enfants compris, c’est entre 1,9 et 3,8 millions de personnes qui vivent dans un ménage pauvre dont le chef de famille dispose d’un emploi - toujours en tenant compte de l’ensemble des ressources.

Même en utilisant la définition la plus restrictive, on compte presque 2 millions de personnes qui vivent avec environ 800 euros par mois pour un adulte seul [2], alors que ces personnes ou leurs parents exercent un emploi.

L’existence de travailleurs pauvres résulte de plusieurs facteurs. D’abord, de la faiblesse des salaires dans de très nombreux secteurs et notamment du niveau du salaire minimum. Ensuite du temps partiel, qui réduit en proportion les niveaux de vie  . Enfin, du fractionnement des emplois : petits boulots, alternances de phases d’emploi et de chômage ou d’inactivité.



Comment mesurer le nombre de travailleurs pauvres ?
Il existe deux façons de mesurer le nombre de travailleurs pauvres. Soit on prend en compte l’ensemble des revenus du ménage et des prestations sociales. Il s’agit de travailleurs dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté. C’est le cas, par exemple, d’une famille de cinq personnes où une seule dispose d’un emploi payé au Smic à temps plein. Soit on prend en compte uniquement les revenus individuels d’activité (salaires ou revenus des travailleurs indépendants). C’est le cas par exemple d’une personne employée au Smic à mi-temps, qui n’est pas prise en compte dans la seconde définition si elle vit avec une personne dont les revenus permettent de dépasser le seuil de pauvreté pour l’ensemble du ménage.

Pour en savoir plus :

  • L’Insee diffuse des données détaillées sur les niveaux de vie des actifs occupés ou des personnes vivant dans les ménages dont le chef de famille est actif occupé (lire en ligne).
  • Des données beaucoup plus détaillées sont disponibles auprès de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale.Lire en ligne.

Photo/ © elavuk81 - Fotolia

Notes

[1Le revenu médian est celui qui sépare l’effectif des ménages en deux - autant gagnent moins, autant gagnent plus.

[2Pour une famille on ajoute 400 euros pour un autre adulte ou un enfant de plus de 14 ans, 240 euros pour un enfant de moins de 14 ans.

Date de rédaction le 17 juin 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

La grande pauvreté persiste en France

16 octobre 2014
La France compte deux millions de personnes vivant avec moins de 651 euros par mois, 3,6 millions de mal-logés et 3,5 millions de bénéficiaires de l’aide alimentaire. La grande pauvreté persiste en France.

La pauvreté progresse en France

9 septembre 2014
La France compte entre 5 et 8,6 millions de pauvres selon la définition adoptée. Depuis 2002, le nombre de personnes concernées a augmenté de 1,3 million.

Les seuils de pauvreté en France

9 septembre 2014
En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 828 euros ou 993 euros selon la définition adoptée.

Les minima sociaux en France

27 mars 2014
Près de 3,8 millions de personnes sont allocataires de minima sociaux, mais un peu plus de 6 millions de personnes au total en vivent.

La pauvreté selon le sexe

26 novembre 2013
Le taux de pauvreté féminin était de 8,2 % en 2011, tous âges confondus, contre 7,7 % pour les hommes. Après 75 ans, il y a deux fois plus de femmes pauvres que d’hommes.

La pauvreté augmente chez les jeunes mais aussi chez les seniors

8 décembre 2012
10,8 % des 18-29 ans sont considérés comme pauvres en 2010, au seuil de 50 % du revenu médian, contre 7,8 % de l’ensemble de la population en moyenne. Le nombre de pauvres augmente chez les jeunes, mais aussi chez les plus âgés.

La pauvreté selon le diplôme

16 octobre 2012
Parmi la population pauvre, 44 % n’a aucun diplôme, 5 % un niveau bac+2.

La pauvreté selon la catégorie sociale

16 octobre 2012
10 % des employés, 8 % des ouvriers sont pauvres contre 2 % des cadres supérieurs. Toutes les catégories sociales ne sont pas égales face à la pauvreté.

La pauvreté selon l’âge

16 octobre 2012
Un peu plus de la moitié des personnes pauvres a moins de 30 ans. Les plus de 60 ans sont moins touchés mais ils ont peu d’espoir, contrairement aux moins âgés, de voir leur situation s’améliorer.

La pauvreté selon le type de ménage

16 août 2012
20 % des familles monoparentales sont pauvres contre 6,5 % des couples avec enfant(s). La pauvreté varie selon la composition de la famille.

FERMER