Promouvoir l’égalité hommes-femmes dès le plus jeune âge

8 mars 2006 - Une étude de Leila Acherar, docteure en sciences de l’éducation, sur la socialisation des filles et des garçons à l’école maternelle.


Les inégalités entre filles et garçons se constituent dès le plus jeune âge. Les travaux sont très peu nombreux sur le sujet, d’où le grand intérêt de l’étude réalisée par Leila Acherar, docteure en sciences de l’éducation, à la demande de la Délégation régionale des droits des femmes et à l’égalité du Languedoc Roussillon, en partenariat avec le Centre d’information des droits des femmes. Son travail vise à comprendre la contribution de l’école maternelle au processus de socialisation différenciée des filles et des garçons.

Pour elle, l’école porte sa part de responsabilité dans l’assignation de rôles différenciés aux filles et aux garçons. « Les normes de genre sont transmises par l’école publique parce que justement elle est indifférente au genre et aux rapports sociaux de sexe, que les enseignantes vivent comme « naturels », de la « responsabilité de la famille » ou « de la société » c’est à dire d’un ailleurs d’où l’institution scolaire serait absente. », écrit l’auteure.

Elle imagine une « politique de l’égalité entre filles et garçons » autour de la petite enfance sans être exclusivement centrée sur l’école, mais qui associerait les différents acteurs de l’éducation (parents, animateurs, enseigants, etc.).

PDF - 889.6 ko

Date de rédaction le 8 mars 2006

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

« Pourquoi pas moi ? » : la troisième édition du Prix « Jeunesse pour l’égalité » est lancée

26 août 2015
Tel père, tel fils ? Et si nos chemins n’étaient pas tout tracés ? L’Observatoire des inégalités lance la troisième édition du Prix « Jeunesse pour l’égalité », un concours de communication visuelle ouvert à tous.

Rapport sur les inégalités en France : une première

4 juin 2015
Ce rapport est le premier du genre publié en France. Il n’a été commandé par personne, mais a reçu un grand nombre de soutiens. Extrait de l’avant propos.

« Rapport sur les inégalités en France » : ce que vous y trouverez

4 juin 2015
L’Observatoire des inégalités publie le premier « Rapport sur les inégalités en France ». Tous les détails sur son contenu.

Les plus pauvres décrochent, qui s’en soucie ?

4 juin 2015
L’Observatoire des inégalités publie son premier « Rapport sur les inégalités en France ». Une analyse des données présentées dans ce document par Louis Maurin, son directeur.

Merci à tous ceux qui ont soutenu le premier rapport sur les inégalités

6 mai 2015
La collecte de dons lancée par l’Observatoire pour le premier rapport sur les inégalités en France a été un succès. Quel sera le contenu du rapport ? Comment l’obtenir ?

Le rapport sur les inégalités soutenu par un grand nombre d’experts

30 mars 2015
Le premier rapport sur les inégalités en France est en cours d’élaboration. Sociologues, économistes, juristes, anthropologues, un grand nombre de chercheurs soutiennent notre initiative.

1,2 million d’enfants « de » pauvres

6 janvier 2015
9 % des enfants de moins de six ans vivent dans la pauvreté en France en 2012. « Enfants pauvres » ? Non : enfants « de » pauvres, de parents sans emploi ou mal rémunérés. Une analyse de Valérie Schneider et Louis Maurin de l’Observatoire des inégalités.

www.jeunes.inegalites.fr prend un coup de jeune

10 juin 2014
www.jeunes.inegalites.fr fait peau neuve. Encore plus d’outils et d’informations sur les inégalités et les discriminations à l’adresse du jeune public. Mais qui peut servir de 9 à 99 ans. Par Nina Schmidt, responsable du projet Jeunes.

Stéréotypes : la face invisible des inégalités

22 avril 2014
En assignant des places toutes faites à certaines populations, les stéréotypes jouent un rôle essentiel dans la production des inégalités. Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités, analyse le fonctionnement de ces processus invisibles.

Les gagnants du prix « Jeunesse pour l’égalité 2014 »

11 avril 2014
Marie, Antoine, Mansour, Rayene, sont quelques-uns des lauréats du prix « Jeunesse pour l’égalité 2014 ». Ce prix remis par l’Observatoire des inégalités récompense les meilleurs films et affiches parmi 450 participants. Un regard inédit de la jeunesse sur les inégalités sociales, entre les sexes ou selon la couleur de la (...)

FERMER