Toujours plus d’allocataires de minima sociaux

13 mai 2016 - 1,9 million de personnes touchent le RSA, au total quatre millions de personnes sont allocataires de minima sociaux. Ces chiffres ne cessent d’augmenter. Avec les ayants droit, un peu plus de six millions de personnes vivent de ce type de prestations.


1,9 million de personnes percevaient le RSA socle [1] fin décembre 2015. 600 000 de plus qu’en 2008, soit une hausse de 45 %. Si la progression du nombre d’allocataires est moins rapide ces derniers mois, la pauvreté continue à augmenter en France, contrairement à ce que laisse croire l’évolution du taux de pauvreté [2]
L’augmentation de la pauvreté résulte principalement de la dégradation de la situation de l’emploi. Un grand nombre de jeunes n’arrivent pas à s’insérer dans le monde du travail, avec un taux de chômage qui dépasse 20 % des actifs. De plus en plus de chômeurs âgés n’ont plus de droits à l’indemnisation. A l’issue d’une séparation, une partie des femmes se retrouvent avec des faibles ressources.


Graphe plein écranGraphe plein écran       Plus de donnéesPlus de données
*Nombre de titulaires du RMI et de l'API jusqu'en 2009, puis du RSA socle. Chiffres pour décembre de chaque année.
Montant du RSA socle au 01/04/2016 : 524 € pour une personne seule sans enfant, 944 € pour une personne seule avec deux enfants, 1 101 € pour un couple avec deux enfants. On déduit un forfait logement de ce montant pour ceux qui sont hébergés gratuitement ou perçoivent les allocations logement.

Pour en savoir plus : « Les foyers bénéficiaires du Rsa - 2,53 millions fin décembre 2015 », Rsa conjoncture n° 13 - Caf, mars 2016.

Quatre millions d’allocataires de minima sociaux

Le nombre d’allocataires de minima sociaux (comprenant notamment le RSA, les minima pour les personnes âgées, les adultes handicapés et les chômeurs en fin de droit) s’établit à quatre millions pour l’année 2014 contre 3,3 millions en 2000, soit une hausse de 24 %. En comptabilisant les ayants droit (conjoints, enfants...), plus de six millions d’individus vivent d’une allocation relevant de ce dispositif. Sans ce système de protection sociale, des centaines de milliers de familles vivraient avec peu ou pas de ressources dans des conditions misérables.
L’augmentation d’allocataires de minima sociaux résulte de plusieurs phénomènes. D’abord de la dégradation de l’emploi et de la situation sociale en général, mais aussi du sort des personnes âgées. Le nombre d’allocataires du minimum vieillesse avait fortement diminué du milieu des années 1990 au milieu des années 2000 du fait de l’amélioration des carrières des femmes. Elles disposent de plus en plus peuvent de retraites qui, tout en restant inférieures à celles des hommes, sont supérieures au minimum vieillesse. Mais comme l’a montré le Centre d’observation de la société, ce n’est plus le cas depuis la fin des années 2000 : l’activité des femmes plafonne et, en général davantage de salariés achèvent leur vie professionnelle avec une carrière qui a subi les effets de la crise (chômage, précarité, interruption d’activité, etc.) ce qui se répercute sur le niveau de leurs pensions.

Nombre d'allocataires de minima sociaux
Unité : milliers
Revenu de solidarité active (1)
Allocation adultes handicapés
Allocation invalidité (personnes âgées)
Allocation de solidarité spécifique
Allocation d'insertion ou allocation temporaire d'attente
Alloc. transitoire de solidarité
Minimum vieillesse
Allocation veuvage
Revenu de solidarité (Dom)

Ensemble
20001 267 100710 900104 400447 00032 200765 90015 0003 342 500
20051 495 600801 000112 600401 60034 60041 500609 4006 80010 0003 513 100
20101 373 700915 00087 700355 40043 00049 400576 3006 40013 1003 590 400
20141 898 6001 040 50079 500471 70053 80011 100554 2007 5009 8004 126 700
(1) Le RSA remplace le RMI et l'API en France métropolitaine à compter du 1er juin 2009.
Source : ministère des Affaires sociales - France entière - © Observatoire des inégalités

Photo / © Rossella - Fotolia.com

Notes

[1Le RSA socle concerne les personnes sans activité.

Date de rédaction le 8 avril 2013

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

La pauvreté progresse en France

29 mars 2016
La France compte entre 4,9 et 8,5 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2004 et 2013, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million au seuil à 50 % du revenu médian, principalement sous l’effet de la progression du chômage.

C’est quoi, être pauvre ?

12 février 2016
La pauvreté est une question de revenus, mais aussi de conditions de vie. Etre pauvre, c’est également être victime de privations matérielles. Près de 13 % des Français sont dans ce cas.

Un million de travailleurs pauvres en France

17 décembre 2015
Un million de travailleurs vivent avec à peine plus de 800 euros par mois notamment du fait du temps partiel contraint.

La misère persiste en France, l’un des pays les plus riches au monde

16 octobre 2015
La France compte deux millions de personnes vivant avec moins de 667 euros par mois, 3,8 millions de mal-logés et 3,9 millions de bénéficiaires de l’aide alimentaire. La grande pauvreté persiste en France.

La pauvreté selon le type de ménage

29 mai 2015
20 % de personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres contre 7 % de celles vivant dans un couple avec un ou plusieurs enfants. La pauvreté varie selon la composition de la famille.

La pauvreté selon l’activité

29 mai 2015
La moitié des personnes pauvres sont inactives ou retraitées. 3 % des salariés sont pauvres mais ils représentent près de 21 % de l’ensemble des plus modestes.

La pauvreté selon l’âge

9 janvier 2015
Un peu plus de la moitié des personnes pauvres a moins de 30 ans. Les plus de 60 ans sont moins touchés mais ils ont peu d’espoir, contrairement aux moins âgés, de voir leur situation s’améliorer.

Les seuils de pauvreté en France

9 septembre 2014
En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 833 ou 1 000 euros selon le seuil de pauvreté adopté.

La pauvreté selon le sexe

26 novembre 2013
Le taux de pauvreté féminin était de 8,2 % en 2011, tous âges confondus, contre 7,7 % pour les hommes. Après 75 ans, il y a deux fois plus de femmes pauvres que d’hommes.

La pauvreté augmente chez les jeunes mais aussi chez les seniors

8 décembre 2012
10,8 % des 18-29 ans sont considérés comme pauvres en 2010, au seuil de 50 % du revenu médian, contre 7,8 % de l’ensemble de la population en moyenne. Le nombre de pauvres augmente chez les jeunes, mais aussi chez les plus âgés.

FERMER