Le niveau de diplôme des Français

6 février 2014 - 14 % de la population dispose d’un diplôme d’études supérieures à bac+2 et 29 % détient au mieux le certificat d’études primaires. On est loin de la vision d’une société où le diplôme serait la norme.


Le niveau réel de diplôme des Français est au moins aussi éloigné des discours les plus courus que le niveau de richesse. Qui sait qu’en France seuls 14,3 % de la population disposent d’un diplôme supérieur à bac+2 et que 28,7 % ont, au plus, le certificat d’études primaires ? On confond souvent le niveau scolaire des jeunes générations qui sortent du système éducatif et celui de l’ensemble des générations. Certes, entre 25 et 49 ans une personne sur cinq a un diplôme supérieur à bac+2. Mais les générations les plus âgées ont étudié à un moment où le système éducatif était beaucoup moins développé : 56,4 % des plus de 65 ans n’ont aucun titre scolaire.

Bien sûr, le diplôme ne dit pas tout : une partie de la population, sortie du système de formation initiale peu diplômée, s’est formée par la suite, via la formation professionnelle ou à travers des expériences personnelles. Il n’en demeure pas moins que le décalage reste grand entre l’image que se donne la société et la réalité du niveau d’éducation.


Niveau de diplôme des Français
Unité : %
25-49 ans
50-64 ans
65 ans ou plus
Ensemble
Aucun dipl. ou CEP15,030,056,428,7
Brevet6,18,67,27,3
CAP, BEP ou équiv.22,627,716,422,6
Bac, Brevet prof. ou équiv.19,613,49,316,0
Bac + 215,98,93,711,0
Dipl. sup.20,811,47,014,3
Source : Insee - Données 2012 - © Observatoire des inégalités, France métropolitaine

Photo/ © Dmitry Nikolaev - Fotolia.com

Date de rédaction le 14 février 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

L’inégale répartition des tâches domestiques entre les femmes et les hommes

29 avril 2016
En moyenne, les femmes consacrent trois heures trente par jour aux tâches domestiques, contre deux heures pour les hommes. Un écart qui peine à se réduire.

Le chômage dans les régions et départements français

27 avril 2016
6,5 % de chômeurs en Lozère, 16 % dans les Pyrénées-Orientales, le chômage ne frappe pas tous les territoires avec la même ampleur. Les départements d’outre-mer atteignent, quant à eux, des taux supérieurs à 20 %, et même 29 % à la Réunion.

Chômage des immigrés : le poids des inégalités sociales et des discriminations

23 mars 2016
Près d’un cinquième des immigrés sont au chômage, contre un dixième des Français nés en France.

Les inégalités d’espérance de vie entre les catégories sociales se maintiennent

23 février 2016
A 35 ans, un homme cadre supérieur a une espérance de vie de 49 ans, un ouvrier, de 42 ans, soit six ans d’écart. Chez les femmes, la différence est deux fois moindre.

La représentation des femmes à l’Assemblée et au Sénat

21 octobre 2014
La représentation des femmes en politique progresse lentement. On ne compte encore que 27 % de femmes à l’Assemblée, 25 % au Sénat.

La précarité de l’emploi selon l’âge

25 septembre 2014
Un tiers des 15-29 ans en emploi ont un statut précaire, contre 8 % des 30-49 ans.

4,4 millions de personnes en difficultés graves ou fortes à l’écrit

27 mars 2014
Au total, 4,4 millions personnes sont en difficultés « fortes ou graves » face à l’écrit, soit 11 % des 18-65 ans résidant en France en 2011.

Femmes et hommes, égaux devant le chômage

12 février 2014
L’égalité entre femmes et hommes existe désormais au moins dans un domaine : le chômage. La crise a davantage frappé les seconds que les premières.

Patrimoine : qui possède combien ?

16 avril 2013
Les 10 % les plus riches possèdent 48 % de la fortune nationale. Les 50 % les moins fortunés en possèdent 7 %...L’inégalité des patrimoines est encore plus accentuée que celle des revenus.

Les inégalités de salaires hommes-femmes : état des lieux

29 janvier 2013
Tous temps de travail confondus, les hommes gagnent 23,5 % de plus que les femmes. Près de 11 % des écarts de salaires entre les deux sexes sont inexpliqués et relèvent d’une discrimination « pure ».

FERMER