La misère persiste en France, l’un des pays les plus riches au monde

16 octobre 2015 - La France compte deux millions de personnes vivant avec moins de 667 euros par mois, 3,8 millions de mal-logés et 3,9 millions de bénéficiaires de l’aide alimentaire. La grande pauvreté persiste en France.


Qui vit dans la grande pauvreté en France ? L’Observatoire des inégalités fait le point à l’occasion de la journée de la misère. Du seuil de pauvreté monétaire aux mal-logés en passant par les titulaires de minima sociaux, plusieurs méthodes permettent d’estimer l’étendue du phénomène [1].

En France, 2,1 millions de personnes vivent avec au mieux 667 euros par mois pour une personne seule, soit le seuil à 40 % du niveau de vie   médian  , selon l’Insee (données 2013). Pour elles, il est quasiment impossible notamment de se loger dignement sans compter sur l’aide d’autrui, de parents ou d’amis.

Quatre millions doivent se contenter de minima sociaux (plus de six millions si l’on comprend les conjoints et les enfants), selon le ministère des Affaires sociales (données 2013). Si l’allocation adulte handicapé ou le minimum vieillesse atteignent 800 euros mensuels, le montant du RSA socle est de 524 euros pour une personne, 1 100 euros pour un couple avec deux enfants au 1er septembre 2015 [2]. De trop faibles revenus pour vivre même avec des prestations sociales complémentaires (comme les allocations familiales), qui contraignent là aussi à faire appel à la famille, aux amis, aux associations ou à quelques petits boulots.

Un peu plus de 800 000 personnes n’ont pas de domicile personnel, dont plus de 600 000 sont hébergées de façon contrainte chez des tiers, selon la Fondation Abbé Pierre, et dont près de 70 000 n’ont aucun lien familial avec celui qui les reçoit [3]. Deux millions vivent dans des conditions d’habitat très difficiles, 140 000 n’ont pas de domicile et parmi elles un peu plus de 10 000 dorment dans la rue selon l’Insee (données 2012).

Comble pour l’un des premiers producteurs agricoles mondiaux, pour manger, près de quatre millions de personnes auraient eu recours à l’aide alimentaire en 2013, selon la Direction générale de la cohésion sociale [4].

Au total, dans l’un des pays les plus riches au monde, des dizaines de milliers de personnes vivent dans des conditions très dégradées, dorment dans la rue, vivent dans des mobil-home, des caves. On est loin des 8,5 millions de pauvres au seuil à 60 % du niveau de vie médian, chiffre le plus souvent avancé dans le débat public, qui concerne plutôt une population très modeste mais parfois éloignée des conditions de vie des plus pauvres. La situation française est vécue d’autant plus violemment que cette misère s’intègre dans une société où les niveaux de vie   moyens sont très élevés et la protection sociale développée, où les conditions de logement se sont améliorées au cours des dernières décennies et où l’accès à la consommation s’est largement diffusé.

La grande pauvreté en France
Nombre
Personnes vivant sous le seuil à 40 % du revenu médian (Insee - 2013)2 152 000
Personnes sans domicile personnel (Fondation Abbé Pierre - 2016)809 500
- dont personnes hébergées chez des tiers dans des conditions de logement très difficiles643 000
- dont personnes sans domicile* 141 200
Personnes vivant dans un logement inconfortable, de mauvaise qualité2 260 000
Logement en surpeuplement accentué934 000
Habitat de fortune (cabane, caming, etc.)85 000
Personnes ayant recours à l’aide alimentaire (DGCS-2013)3 900 000
Allocataires de minima sociaux (Drees - 2013)4 019 900
- dont RSA socle1 812 400
*Personnes qui ont passé la nuit précédant l’enquête dans un lieu non prévu pour l’habitation, halte de nuit, ou dans un service d’hébergement (hôtel, dortoir ou chambre d’hébergement collectif, etc.).
Source : Insee, Fondation Abbé Pierre, Cnaf, DGCS, Drees - © Observatoire des inégalités

Pour aller plus loin :
Lire ici notre entretien avec Marie-Aleth Grard, Vice-présidente d’ATD Quart-Monde

Photo / © pucci raf - Fotolia.com

Notes

[1Ces différentes mesures ne sont pas cumulables entre elles car elles se recoupent pour partie.

[2Pour les personnes touchant une aide au logement, un forfait est à déduire.

[3Voir le « 21e rapport sur la mal-logement », Fondation Abbé Pierre, janvier 2016. Lire aussi notre article « 3,8 millions de mal-logés : de quoi parle-t-on au juste ? »

[4Lire « Rapport d’activités 2014 », Banques alimentaires, juin 2015 et aussi « Inégalités sociales et alimentation », ministère de l’Agriculture, décembre 2014.

Date de rédaction le 16 octobre 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

La pauvreté progresse en France

29 mars 2016
La France compte entre 4,9 et 8,5 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2004 et 2013, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million au seuil à 50 % du revenu médian, principalement sous l’effet de la progression du chômage.

C’est quoi, être pauvre ?

12 février 2016
La pauvreté est une question de revenus, mais aussi de conditions de vie. Etre pauvre, c’est également être victime de privations matérielles. Près de 13 % des Français sont dans ce cas.

Un million de travailleurs pauvres en France

17 décembre 2015
Un million de travailleurs vivent avec à peine plus de 800 euros par mois notamment du fait du temps partiel contraint.

La pauvreté selon le type de ménage

29 mai 2015
20 % de personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres contre 7 % de celles vivant dans un couple avec un ou plusieurs enfants. La pauvreté varie selon la composition de la famille.

La pauvreté selon l’activité

29 mai 2015
La moitié des personnes pauvres sont inactives ou retraitées. 3 % des salariés sont pauvres mais ils représentent près de 21 % de l’ensemble des plus modestes.

La pauvreté selon l’âge

9 janvier 2015
Un peu plus de la moitié des personnes pauvres a moins de 30 ans. Les plus de 60 ans sont moins touchés mais ils ont peu d’espoir, contrairement aux moins âgés, de voir leur situation s’améliorer.

Les minima sociaux en France

12 décembre 2014
Quatre millions de personnes sont allocataires de minima sociaux, mais un peu plus de 6 millions de personnes en vivent au total.

Les seuils de pauvreté en France

9 septembre 2014
En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 828 euros ou 993 euros selon le seuil de pauvreté adopté.

La pauvreté selon le sexe

26 novembre 2013
Le taux de pauvreté féminin était de 8,2 % en 2011, tous âges confondus, contre 7,7 % pour les hommes. Après 75 ans, il y a deux fois plus de femmes pauvres que d’hommes.

La pauvreté augmente chez les jeunes mais aussi chez les seniors

8 décembre 2012
10,8 % des 18-29 ans sont considérés comme pauvres en 2010, au seuil de 50 % du revenu médian, contre 7,8 % de l’ensemble de la population en moyenne. Le nombre de pauvres augmente chez les jeunes, mais aussi chez les plus âgés.

FERMER