Pouvoir économique en Suède et inégalités des sexes

11 janvier 2012 - Même dans un pays parmi les plus égalitaires, la Suède, des inégalités entre les sexes subsistent au sein du monde du travail. Une étude extraite de Informations sociales.


Souvent présentée comme un eldorado de l’égalité entre les sexes, la Suède présente pourtant une situation contrastée : une forte féminisation de la sphère politique et une absence des femmes aux postes de direction des entreprises. Elles sont également plutôt cantonnées dans des métiers peu rémunérateurs et occupent plus souvent des emplois précaires. Comme dans bien d’autres pays, la prise en charge de la vie familiale et ses contraintes apparaissent comme une attribution spécifiquement féminine.

L’échec de la Suède dans l’avancement vers plus d’égalité pour les femmes dans le domaine économique, en comparaison avec la réussite de celles-ci dans la vie politique suédoise, est souvent mis en avant. La différence entre la très grande visibilité de femmes aux plus hauts postes politiques et leur quasi absence des sphères dirigeantes des entreprises est flagrante. Alors que tous les gouvernements suédois, entre 1994 et 2006, ont été strictement paritaires, on trouvait, en 2007, seulement deux femmes présidentes de conseil d’administration de compagnies cotées à la bourse de Stockholm, contre 289 hommes. Or la Suède serait, selon l’organisation non gouvernementale SocialWatch, le pays où les différences entre les hommes et les femmes sur le marché du travail sont les plus petites. L’« échec » suédois quant à l’égalité économique est donc tout relatif, et apparaît surtout en comparaison avec la vie politique.

Par pouvoir économique, on entendra ici trois choses : la possibilité de gagner sa vie sur le marché du travail ; ensuite la participation aux décisions et à la gestion au sein des grandes entreprises, dans les finances et sur les marchés des capitaux ; et finalement la possibilité de réunir un capital et de le faire fructifier. Le pouvoir économique réside alors dans le fait de posséder une entreprise. Quel que soit l’aspect du pouvoir économique que nous abordons, les femmes n’y sont pas sur un pied d’égalité avec les hommes. Elles gagnent moins, elles ont moins de capitaux, elles fondent moins d’entreprises et elles sont moins souvent président-directeur général ou membre du conseil d’administration d’une grande entreprise que les hommes. C’est pourquoi il conviendrait de parler de l’inégalité des sexes face aux « réalités économiques ».

Dans cet article, nous allons aborder l’inégalité économique des femmes par
rapport aux hommes sur le marché du travail, dans les sphères de décision et
face à la création d’entreprises. Cela veut dire que nous laissons de côté d’autres aspects très importants de l’inégalité comme les retraites, l’épargne ou encore le patrimoine, qui méritent une étude plus complète.

Pour lire l’intégralité de l’article de Elisabeth Elgàn, « Pouvoir économique en Suède et inégalités des sexes », paru dans Informations sociales n° 151, Cnaf, 2009, cliquer sur le lien ci-dessous.

PDF - 175.8 ko
Pouvoir économique en Suède et inégalités entre les sexes

Date de rédaction le 11 janvier 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Pour défendre l’égalité, les jeunes ont du talent

23 mai 2017
Un mois après l’annonce des équipes lauréates du Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017, nous vous proposons une sélection de vidéos réalisées dans le cadre du notre concours annuel parce que #LesJeunesOntDuTalent.

Inégalités femmes-hommes : la situation des communes

12 mai 2017
Quel est le niveau de salaire horaire ou encore le taux d’activité des hommes et des femmes dans ma commune ? Le Compas, en partenariat avec la Gazette des communes et l’Observatoire des inégalités a réactualisé son comparateur.

Changeons les règles du jeu

25 avril 2017
Retard scolaire des élèves de milieux modestes, discriminations dans l’accès au logement, salaires plus faibles des femmes : il est temps de changer les règles du jeu. Tel est le message du film réalisé par l’agence Herezie pour l’Observatoire des inégalités. À partager massivement.

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : qui sont les lauréats ?

28 mars 2017
La quatrième cérémonie de remise des prix du concours « Jeunesse pour l’égalité » organisé par l’Observatoire des inégalités s’est déroulée mercredi 22 mars dernier, dans la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville de Paris. Un lieu hautement symbolique pour les 250 jeunes présents qui ont occupé, quelques heures durant, les sièges des élus parisiens. Découvrez les (...)

Vers l’égalité réelle entre les sexes

7 mars 2017
Les inégalités entre les femmes et les hommes s’observent de l’emploi à la maison, en passant par l’éducation et la vie politique. Les réponses des pouvoirs publics doivent prendre en compte leur indissociabilité et s’accompagner d’un travail sur les représentations. Les propositions de Françoise Milewski, économiste à l’Office français des conjonctures économiques (...)

Inégalités hommes-femmes : les leurres du 8 mars

7 mars 2017
50 % de femmes députées ou dirigeantes d’entreprise, pour quoi faire ? L’égalité hommes-femmes passe par une remise en cause du fonctionnement de l’entreprise, de la famille ou de l’école. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017 : la liste des nominés

13 février 2017
L’Observatoire des inégalités publie la liste des nominés pour le Prix « Jeunesse pour l’égalité » 2017. Et maintenant, en route pour la remise des prix le 22 mars prochain.

Une formation unique en France pour comprendre les inégalités

31 janvier 2017
Le 30 mars prochain, l’Observatoire des inégalités organise une formation unique en France sur la question des inégalités. Objectif : se doter des outils pour mieux comprendre la situation sociale de notre pays.

Les inégalités entre les femmes et les hommes en France

17 janvier 2017
Où en est-on des inégalités entre les femmes et les hommes ? L’Observatoire des inégalités présente son tableau de bord.

Portrait social des familles monoparentales

13 décembre 2016
Le nombre de familles monoparentales a doublé durant ces vingt dernières années, de 950 000 en 1990 à 1,8 million en 2013. Qui sont ces familles ? Quelle est leur situation au regard de la pauvreté, de l’emploi ou encore du logement ? Leur portrait social, par Valérie Schneider.

FERMER