La répartition du patrimoine dans le monde

7 juin 2013 - Moins de 10 % de la population mondiale détient 83 % du patrimoine mondial, alors que 3 % vont à 70 % des habitants. L’Amérique du Nord et l’Europe en possèdent 65 %.


Le patrimoine mondial total détenu par les habitants de la planète est estimé à 240 900 milliards de dollars en 2013, selon les données du Crédit Suisse dans son rapport Global Wealth Databook 2013 (en anglais), soit une moyenne de 51 634 dollars par individu. Ce patrimoine est réparti de façon profondément inéquitable : 83,3 % est détenu par seulement 8,4 % de la population dont le niveau de fortune est supérieur à 100 000 dollars. Les 1 % les plus fortunés contrôleraient pas moins de 46 % du patrimoine mondial total. En revanche, ceux dont la valeur de leur patrimoine est inférieure à 10 000 dollars (68,7 % de la population mondiale) disposent seulement de 3 % de l’ensemble.


Les 10 % les plus riches du monde détiennent 86 % de la richesse mondiale alors que la moitié de la population mondiale ne dispose que de 0,5 % de cette richesse. Tout en haut de l’échelle, les ultra-fortunés qui ne représentent qu’une petite frange de 0,7 % de la population, détiennent plus de 41 % du patrimoine mondial - soit 31,7 millions d’adultes, dont 30,3 millions ont un patrimoine compris entre 1 et 50 millions de dollars et 98 663 personnes dont la fortune est supérieure à 50 millions de dollars. A l’opposé, les 50 % des individus les moins fortunés détiennent à peine 1 % du patrimoine mondial. En réalité, près de la moitié des habitants de la planète ne possèdent tout simplement quasiment rien, ou des biens de valeur monétaire presque nulle : un habitat de fortune, quelques têtes de bétail, une voiture ancienne...


Une répartition géographique inéquitable

Le patrimoine mondial est inégalement réparti selon les régions. L’Amérique du Nord et l’Europe (1 milliard d’habitants) détiennent ensemble 64,4 % du patrimoine monétaire mondial (31,7 % pour l’Europe et 32,7 pour l’Amérique du Nord). Les populations d’Asie-Pacifique (1,7 milliard d’habitants), sans l’Inde et la Chine, en possèdent 20 %. La population chinoise (1,3 milliard d’habitants) détient 9,2 % de ce patrimoine, tandis que l’Inde (1,2 milliard d’habitants) en possède 1,5 %. L’Afrique (1,1 milliard d’habitants) ne dispose que de 1,1 % de la richesse mondiale.

La fortune médian  e [1] par adulte s’élève à 48 540 dollars en Amérique du Nord, 13 502 dollars en Europe, 3 248 dollars en Asie-Pacifique et 680 dollars en Afrique. Un écart de 1 à 70 entre les grandes régions du monde. La répartition par pays [2] est aussi très significative. Parmi les vingt pays les plus fortunés, la richesse médiane va de 8 823 dollars par habitant en Tunisie à 219 505 dollars en Australie. La France se situe au 3e rang de ce classement avec 141 850 dollars. Si l’on considère les vingt pays les moins fortunés, cette richesse est comprise entre moins de 90 dollars au Malawi, suivi de près par la République démocratique du Congo, dont la population est égale à celle de la France, avec 124 dollars, à 894 dollars au Nigeria (169 millions d’habitants).



Voir le classement complet :

PDF - 42.1 ko
Où vivent les millionnaires ?
C’est aux États-Unis que l’on compte le plus de millionnaires, soit un peu plus de 13 millions de personnes, devant le Japon et la France, avec respectivement 2,6 et 2,2 millions d’individus [3]. 41,7 % des millionnaires dans le monde résident aux États-Unis, 7 % en France. A titre de comparaison avec les autres pays riches de l’Union européenne, on dénombre « seulement » 1,6 million de millionnaires au Royaume-Uni et 1,5 million en Allemagne, pays pourtant plus peuplé que la France. L’ampleur de la « pression fiscale » ne semble pas décourager les plus aisés de s’établir dans l’hexagone.

Evaluer les patrimoines : une mesure difficile

La richesse mesurée par l’étude du Crédit Suisse correspond à la somme des biens financiers (actions et obligations) et non-financiers (immobilier notamment) détenus par les adultes là où ils résident, moins leurs dettes éventuelles. Mais chaque pays ne comptabilise pas de la même façon le patrimoine détenu et les données ne concernent pas forcément la même année. Même dans les pays où le système statistique est le plus développé, les données sont souvent réduites. Le Crédit Suisse a donc du réaliser des estimations, qu’il faut utiliser comme des ordres de grandeur fragiles.
Il faut dire que le patrimoine est parfois très difficile à mesurer quand il ne circule pas sur un marché « classique » (œuvres d’art, certains biens immobiliers, etc.), sans parler des paradis fiscaux.

Ces données sous-estiment probablement le niveau de patrimoine des plus fortunés. Dans ce contexte, mesurer la distribution (qui possède combien ?) relève de la prouesse, et le Crédit Suisse ne dispose pas de sources miracles. Les données, déjà difficiles à obtenir dans les pays riches, sont quasi-inexistantes dans les pays pauvres. La notion de propriété même est parfois difficile à estimer par exemple dans des parties de villes sans réel cadastre – à l’image des bidonvilles.


Photo/ © xy - Fotolia.com

Notes

[1La moitié possède moins, l’autre moitié possède plus.

[2Pays de plus de 10 millions d’habitants hors Hong Kong et Taiwan qui représentent des très grandes villes plutôt que des pays.

[3Il s’agit du nombre de millionnaires résidant dans le pays, ils peuvent être étrangers.

Date de rédaction le 7 juin 2013

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Les inégalités de revenus repartent à la hausse aux Etats-Unis

13 juin 2014
Les 20 % des ménages les plus pauvres ne détiennent que 3,2 % du revenu national aux Etats-Unis, tandis que les 20 % les plus riches en perçoivent 51 %. Les inégalités de revenus repartent à la hausse outre-Atlantique.

Les plus grandes fortunes mondiales

29 avril 2014
La fortune annuelle de l’homme le plus riche du monde est 104 millions de fois supérieure au seuil de pauvreté mondial et représente 19 millions de fois la richesse médiane par adulte.

Un siècle d’inégalités de revenus dans le monde

11 octobre 2013
La part des revenus captée par les 1 % les plus riches a nettement baissé pendant les Trente Glorieuses (1945-75). Depuis, le phénomène s’inverse.

L’évolution des revenus par habitant dans le monde

7 juin 2013
Depuis dix ans, les revenus par habitant augmentent davantage au sein des pays pauvres que dans les pays riches. Pour autant, un certain nombre de pays restent à l’écart de ce mouvement et les données moyennes sur les niveaux de vie par pays masquent les inégalités énormes à l’intérieur des pays.

L’inégalité des revenus mondiaux

7 juin 2013
Le niveau de vie par habitant des pays de l’OCDE est trois fois plus élevé que la moyenne mondiale. Un habitant des États-Unis vit en moyenne avec 42 000 dollars par an, tandis qu’un Éthiopien vit avec 980 dollars par an.

Les hauts revenus du show-biz et du sport dans le monde

18 février 2013
Les revenus annuels du show-biz et du sport représentent pour certains près de 1 060 années de Smic en France, 17 000 années aux Etats-Unis...

Inégalités de revenus dans les pays riches : l’état des lieux

21 juin 2012
Les ménages les 10 % les plus riches d’Europe du Nord gagnent en moyenne six fois plus que les 10 % les plus pauvres. Aux Etats-Unis, les riches touchent 15 fois plus que les plus modestes.

La pauvreté des enfants dans les pays riches

20 juin 2012
15 % des enfants des pays riches sont considérés comme pauvres. Le taux de pauvreté des enfants est de 25,5 % en Roumanie contre 4,7 % en Finlande.

La pauvreté dans le monde

14 mai 2012
La pauvreté baisse dans le monde. 1,3 milliard d’habitants vivent cependant toujours sous le seuil d’extrême pauvreté, soit près du quart des habitants de la planète.

L’évolution des inégalités de revenus dans les pays riches depuis les années 1980

25 avril 2012
Les inégalités de revenus augmentent au sein des pays riches, même dans les pays du Nord de l’Europe.

FERMER