Inégalités : les 10 indicateurs clés

19 avril 2012 - Comment évoluent les inégalités ? 10 indicateurs les plus pertinents pour aller à l’essentiel. Par Noam Leandri et Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités.


La France aux deux visages

Le paysage dressé par nos données est double. D’un côté, la France du progrès. Globalement les revenus augmentent, les conditions de vie s’améliorent, on est mieux formés et on vit plus longtemps. La démocratisation de l’accès à Internet se poursuit. Mais ces progrès sont de moins en moins bien partagés. Les plus riches ont vu leurs revenus s’envoler avant la récession, même si elle a entraîné une baisse des revenus financiers et de l’intéressement aux résultats des entreprises. En même temps, les plus cultivés s’acharnent à défendre l’un des systèmes éducatifs les plus inégalitaires parmi les pays riches. Et ça marche : les scolarités s’allongent surtout pour les plus diplômés.

D’une manière générale, les périodes de ralentissement économique durcissent la compétition, ce qui profite aux plus favorisés. La situation des moins qualifiés, des femmes, des immigrés et des précaires ne se dégrade pas, mais les progrès des années précédentes sont stoppés. Depuis une quinzaine d’années la pauvreté ne baisse plus, le salaire des femmes ne rattrape plus celui des hommes, etc.

Face à cela, les politiques publiques ont plutôt accentué le phénomène. Certes, la couverture maladie universelle, entrée en vigueur le 1er janvier 2000, ou le revenu de solidarité active de juillet 2009 ont amélioré le sort des plus défavorisés. Mais les réformes fiscales menées depuis 2000 ont accru les écarts de niveaux de vie   au profit des plus aisés. De la même façon, la France ne cesse de réduire son investissement dans le domaine éducatif, et les réformes de l’école (comme l’orientation de plus en plus précoce) accroissent les inégalités. La France prend de plus en plus en considération les discriminations. Mais d’une façon très hypocrite quand la précarité se développe et touche au premier chef les salariés les moins qualifiés, souvent jeunes ou « visibles ». Que dire des étrangers, à qui l’on interdit des millions d’emplois dans la fonction publique, ou que l’on renvoie faute de papiers après les avoir exploités durant quelques années ?

Les inégalités en hausse

Les inégalités en hausse

1999
2009
Evolution
Commentaire
RevenusEcart entre le niveau de vie moyen des 10 % les plus aisés et des 10 % les plus modestes37 730 €45 310 €+ 7 580 €L écart s accroit de plus de 7 mois de Smic net.
19992009EvolutionCommentaire
PauvretéTaux de pauvreté avec un seuil à 50 % du revenu médian7,2 %7,5 %+ 0,3 points de pourcentage400 000 pauvres supplémentaires en 10 ans.
19862006EvolutionCommentaire
EducationEcart entre l âge de sortie des 10 % sortis le plus tard et celui des 10 % sortis le plus tôt6,5 ans8,2 ans+ 1,7 ansL allongement des scolarités est plus important pour les plus diplômés
20002010EvolutionCommentaire
Insertion Rapport entre le taux de chômage des sans diplôme et celui des diplômés du supérieur2,22,9+ 0,7Les actifs non diplômés sont de plus en plus pénalisés sur le marché du travail

Les inégalités stables

Les inégalités stables

1983-1991
2000-2008
Evolution
Commentaire
SantéDifférence d espérance de vie à 35 ans des hommes cadres et ouvriers6,4 ans6,3 ansstableL espérance de vie augmente pour tous sans pour autant combler l écart entre les catégories sociales.
20002009 EvolutionCommentaires
Femmes et hommesEcart de salaire entre les femmes et les hommes pour un temps complet20 %20,1 %stableLe salaire moyen des femmes demeure inférieur d

Les inégalités en baisse

Les inégalités en baisse

1996
2006
Evolution
Commentaire
LogementPart de la population vivant dans un logement surpeuplé11,8 %9 %- 2,8 points de %La part de logements surpeuplés diminue mais au prix d une très forte hausse du coût du logement pour les plus défavorisés.
20022010EvolutionCommentaire
ImmigrésRapport entre le taux de chômage des immigrés et celui des non immigrés2,31,8- 0,5Les immigrés sont 2 fois plus au chômage que les actifs nés en France mais l écart diminue.
20032011EvolutionCommentaire
Fracture numériqueEcart de taux d accès à domicile à Internet des ouvriers par rapport aux cadres40 points de %16 points de %- 24 pointsLa part des ouvriers connectés à Internet à domicile a été multipliée par 4, celle des cadres par 1,5.
Avertissement : le choix des indicateurs présentés ici est subjectif. Ils sont ceux qui nous ont paru les plus significatifs. Ils ne donnent aucune information dans de nombreux domaines, qu’il s’agisse des écarts entre les territoires, entre les personnes valides et les handicapés, etc. Nous avons fait le choix de présenter les séries incluant les données les plus récentes et une évolution autour d’une dizaine d’années. La période utilisée peut influencer le jugement porté. La pauvreté augmente davantage dans les années récentes que ne le montrent ces données. Si nous avions choisi 1989-2009 ou 2005-2009, nous aurions obtenu des résultats différents pour certains indicateurs. La forme de l’indicateur joue aussi. Si l’on considère par exemple les taux d’accès à Internet suivant le diplôme, ils baissent quand on utilise le rapport des taux et ils diminuent quand on choisit l’écart….

Photo / © gunnar3000 - Fotolia.com

Date de rédaction le 19 avril 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Soutenez le deuxième rapport sur les inégalités en France

11 avril 2017
Premier objectif atteint : nous avons réuni la somme de 10 000 euros, merci à tous ceux qui ont contribué. Deuxième objectif : 15 000 euros. Pour nous permettre d’augmenter la diffusion du rapport et de réaliser des infographies sur les principaux indicateurs. Nous comptons sur vous.

La seconde édition de notre « Rapport sur les inégalités » à nouveau soutenu par un grand nombre d’experts

5 avril 2017
Notre second « Rapport sur les inégalités en France » est en cours d’élaboration. Sociologues, économistes, juristes, ou encore anthropologues : un grand nombre de chercheurs soutiennent à nouveau notre initiative.

Combien gagnent les très riches ?

31 mars 2017
2,7 millions de personnes gagnent plus de 61 000 euros par an en France. Ces 10 % les plus riches reçoivent, à eux seuls, une masse de revenus 1,4 fois plus importante que les 50 % du bas de la pyramide.

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : qui sont les lauréats ?

28 mars 2017
La quatrième cérémonie de remise des prix du concours « Jeunesse pour l’égalité » organisé par l’Observatoire des inégalités s’est déroulée mercredi 22 mars dernier, dans la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville de Paris. Un lieu hautement symbolique pour les 250 jeunes présents qui ont occupé, quelques heures durant, les sièges des élus parisiens. Découvrez les (...)

Les discriminations à l’embauche persistent en France

14 mars 2017
Selon un testing réalisé auprès d’entreprises à l’occasion d’embauches, le choix des employeurs se porte deux fois plus sur une candidature dite « hexagonale » que sur un candidat « maghrébin ». Les discriminations à l’embauche persistent en France.

Inégalités hommes-femmes : les leurres du 8 mars

7 mars 2017
50 % de femmes députées ou dirigeantes d’entreprise, pour quoi faire ? L’égalité hommes-femmes passe par une remise en cause du fonctionnement de l’entreprise, de la famille ou de l’école. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

Filles et garçons dans l’enseignement supérieur : des parcours différenciés

3 mars 2017
Les filles représentent 58 % des étudiants à l’université. 70 % d’entre elles suivent les filières lettres ou sciences humaines, 40 % des filières scientifiques.

Valeurs : les Français soutiennent massivement les plus pauvres

24 février 2017
Dans leur immense majorité, les Français restent solidaires des plus pauvres et soutiennent les politiques sociales. La stigmatisation des « assistés », la « fin de la compassion » ou la « pauvrophobie » ne sont le fait que d’une minorité. Une analyse du Centre d’Observation de la société.

Les classes sociales, un outil indispensable pour comprendre les inégalités

21 février 2017
Les inégalités se creusent, et pourtant on oublie de plus en plus souvent la question des classes sociales. Celle-ci est pourtant indispensable si l’on veut comprendre les formes de dominations de notre société. Une analyse du sociologue François Dubet, extraite de la Revue Française de Socio-Economie.

Prendre (enfin) en compte le malaise des classes populaires et moyennes

14 février 2017
Les politiques publiques doivent d’urgence répondre au malaise des classes populaires et moyennes. En agissant sur deux grands leviers : réformer l’école et s’attaquer au poids des hiérarchies dans le monde du travail. Par Valérie Schneider de l’Observatoire des inégalités.

FERMER