Femmes et hommes, égaux devant le chômage

12 février 2014 - L’égalité entre femmes et hommes existe désormais au moins dans un domaine : le chômage. La crise a davantage frappé les seconds que les premières.


Du milieu des années 1970 à la fin des années 1980, l’écart de taux de chômage entre les femmes et les hommes s’est accru. Il a atteint 4,3 points en 1989. A l’époque, le taux de chômage des femmes était 1,7 fois supérieur à celui des hommes. Par la suite, les indicateurs ont progressivement convergé jusqu’à l’égalité en 2009. Une dégradation de l’emploi féminin a réouvert l’écart en 2011 (un taux de chômage de 9,7 % pour les femmes, de 8,7 % pour les hommes), mais en 2012, le chômage masculin a nettement progressé (9,7 % contre 10 % pour les femmes). Et en 2013, il est au niveau du chômage féminin.

L’impact de la crise

Les hommes sont davantage touchés que les femmes par le ralentissement de l’activité depuis 2008 [1]. Le nombre d’hommes au chômage a augmenté de 60 % entre le premier trimestre 2008 et le troisième trimestre 2013, contre + 44 % pour les femmes. Au total, on a enregistré sur la période 590 000 hommes et 440 000 femmes supplémentaires parmi les demandeurs d’emploi. On compte désormais 120 000 hommes demandeurs d’emploi de plus que de femmes, un écart de 8 %.

Sur le long terme, les femmes ont tiré davantage profit des créations d’emplois dans le secteur des services, de la distribution aux emplois domestiques, en passant par l’enseignement ou la santé. Elles subissent aussi la crise, mais moins que les hommes, davantage présents dans l’industrie. Par ailleurs, le niveau de diplôme des femmes se rapproche de celui des hommes (et le dépasse même pour les jeunes générations), même si elles s’orientent vers des filières moins valorisées sur le marché du travail. Ceci dit, ces chiffres doivent être nuancés car ils ne présentent qu’une partie de la réalité de l’emploi des femmes et des hommes. Les premières sont en moyenne moins rémunérées et une partie des emplois qu’elles occupent ne sont que des bouts d’emplois en temps partiel, faute de mieux.

Photo / Pôle emploi Versailles

Notes

[1Voir sur ce point « Chômage, les hommes davantage touchés que les femmes », Centre d’observation de la société, article du 16 décembre 2013.

Date de rédaction le 11 octobre 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

La durée de chômage selon le sexe et l’âge

5 juin 2014
Les chômeurs restent en moyenne 14 mois sans emploi, mais près de 20 % d’entre eux connaissent une période d’inactivité professionnelle forcée de plus de deux années.

Métiers : la ségrégation hommes-femmes diminue lentement

7 mars 2014
La mixité professionnelle progresse en France. Le phénomène est lent, mais réel. Extrait du Centre d’observation de la société.

Peu de femmes dirigent des entreprises

10 décembre 2009
Le plafond de verre reste une réalité en France : seules 17 % des entreprises françaises sont dirigées par une femme. Avec des disparités en fonction du secteur d’activité ou de la taille de l’entreprise.

Mesure des discriminations à l’embauche par testing

3 septembre 2009
La couleur de la peau, le sexe, le patronyme influent sur la probabilité de trouver un emploi. Des opérations de testing permettent de toucher du doigt les discriminations subies dans le monde du travail.

Une répartition déséquilibrée des emplois entre hommes et femmes

14 avril 2009
Présentes à 74,9 % dans le secteur de l’éducation-santé-action sociale, mais seulement à 9,1 % dans la construction, les femmes demeurent souvent cantonnées aux métiers dits féminins.

La maternité pénalise la carrière des femmes

4 mars 2008
30 % des femmes entrées depuis 7 ans dans le monde du travail et qui ont plusieurs enfants sont inactives ou au chômage...

Le « plafond de verre » dans la fonction publique

30 octobre 2007
La fonction publique est largement féminisée, sauf dans les emplois de direction.

Premier emploi : les femmes plus souvent en temps partiel

12 février 2006
Quel que soit le niveau de diplôme, ce sont en grande majorité les femmes qui sont en temps partiel pour leur premier emploi.

FERMER