Les inégalités augmentent en Chine

10 février 2012 - Le rapide développement économique de la Chine s’est accompagné d’un accroissement des inégalités de revenus. La concentration des richesses y est plus forte qu’aux États-Unis.


L’inégalité de la distribution des revenus en Chine a augmenté de 70 % entre 1985 et 2007. A titre de comparaison, cet indicateur a diminué de 10 % en France au cours de la même période, mais progressé globalement de 7 % dans les pays riches, d’après l’OCDE.

Peu développée, la Chine était encore très égalitaire au milieu des années 1980. Les inégalités se sont accrues progressivement avec l’émergence d’une classe aisée, voire très riche. La Chine était en effet en 2010 le pays qui comptait le plus de milliardaires après les États-Unis selon le classement du magazine Forbes, même si le pays est, il est vrai, quatre fois plus peuplé.

La progression des inégalités s’est accompagnée d’une hausse des niveaux de vie  . Le revenu médian   (la moitié gagne moins, l’autre moitié davantage) est passé de 800 yuans en 1985 à 3 000 yuans en 2008 (inflation prise en compte), soit l’équivalent de 300 euros, au taux de change de l’époque. Le taux de pauvreté   absolue - en dessous de 1,25 dollar par jour - a reculé drastiquement, passant de 84 % en 1981 à 26 % en 2005 (voir notre article). Toutefois, la pauvreté relative, équivalente à la moitié du niveau de vie   médian, a progressé de 12 % à 18 %, car les niveaux de vie des couches moyennes a beaucoup plus augmenté que celui des plus démunis.

Le fossé se creuse entre les villes et les campagnes

Les habitants des grandes villes côtières industrialisées et ouvertes au commerce international sont les principaux bénéficiaires de l’essor économique chinois. Le niveau de revenu des ménages urbains est trois fois plus élevé que celui des ruraux. Cet écart s’explique notamment par les différences de niveau d’éducation, l’âge des habitants ainsi que la taille des foyers. Mais aussi par des sources de revenu différentes : les urbains bénéficient de logements sociaux abondants et d’une couverture sociale plus étendue, notamment en matière de retraite.

L’exode rural est restreint par le système de livret de résidence (hukou) qui vise à maintenir la main d’œuvre dans les campagnes pour maintenir la production agricole. Cependant, on estime à 74 millions le nombre de migrants clandestins qui fuient la misère des campagnes. Sans bénéficier de droits sociaux et vivant dans des conditions souvent terribles, ils représentaient 39 % de la main d’œuvre urbaine en 2005 (Etude OCDE de la Chine en 2010).

Revenu par lieu de résidence en 2002

En YuansOfficielCorrigé des migrants clandestins
Urbains 10 004 9 337
Ruraux 3 145 3 145
Ratio 3,2 2,9

Source : OCDE, d’après Sicular T., X. Yue, B. Gustafsson and S. Li (2007)

La Chine moins inégalitaire que les autres grands pays émergents

L’histoire économique des nations industrialisées montre que, dans un premier temps (la phase dite de « décollage »), la croissance   s’accompagne d’une hausse des inégalités. A partir d’un certain niveau de développement, des mécanismes de redistribution se mettent en place - à des niveaux variés selon les pays - et permettent d’assurer l’accès à l’éducation et aux soins notamment.

La Chine suivra-t-elle l’exemple du Royaume-Uni, de l’Allemagne ou de la France avec un siècle et demi de retard ? Le niveau d’inégalité y est plus élevé que dans les pays européens ou américains. Cependant, celui-ci est moins fort que dans les autres pays récemment industrialisés, comme le Brésil. Le système chinois, qui se revendique du communisme, réprime sans pitié les libertés politiques. Mais il a préservé une partie des mécanismes de protection sociale... Demain, nul ne sait si la croissance   actuelle sera redistribuée de façon plus équitable. Avec la baisse de la fécondité, la Chine a évité l’explosion démographique, mais elle sera notamment confrontée à une très forte demande de soutien pour les plus âgés.

Niveau d’inégalité des revenus par pays en 2005

Indice de Gini des revenus par individu

Source : OCDE

Pour plus d’information :

Photo / © Delphimages

Date de rédaction le 10 février 2012

© Tous droits réservés - Observatoire des inégalités - (voir les modalités des droits de reproduction)

Soutenir l'Observatoire des inégalités

Sur le même sujet

Prix « Jeunesse pour l’égalité 2014 » : qui seront les grands gagnants ?

18 mars 2014
La deuxième étape du prix « Jeunesse pour l’égalité » est terminée : le public a voté et a retenu les finalistes qui seront départagés par notre jury. Rendez-vous le 9 avril 2014 pour connaître les grands gagnants ! En attendant, l’Observatoire des inégalités vous propose une petite sélection parmi les nombreuses créations (...)

« Il est urgent et possible de tendre vers un monde moins inégalitaire. » Entretien avec Marie Duru-Bellat, sociologue.

27 février 2014
Cinq millions d’enfants meurent de faim chaque année dans le monde. 48 ans d’espérance de vie en Sierra Leone, contre 84 au Japon. Comment penser l’injustice hors de nos frontières ? Entretien avec Marie Duru-Bellat, professeure de sociologie à Sciences Po-Paris, auteure de « Pour une planète équitable. L’urgence d’une justice globale (...)

Les inégalités de conditions de vie dans le monde

25 février 2014
89 % de la population mondiale a accès à l’eau potable. L’espérance de vie a progressé de 21 ans depuis les années 1950. 89 % des enfants sont scolarisés au primaire. Les conditions de vie se sont améliorées dans le monde. Les pays les plus pauvres restent néanmoins très en retard.

Des images contre les stéréotypes : le prix « Jeunesse pour l’égalité » est lancé

30 septembre 2013
Un garçon, ça aime décider. Par contre les filles sont dociles par nature. Etre handicapé et sportif de haut niveau, c’est impossible. Les étrangers réussissent moins bien que les autres à l’école. Quand on est fille ou fils d’ouvriers, on n’est pas fait pour être ingénieur…Vous en avez assez des clichés ?

« Les inégalités de revenus augmentent dans les pays de l’OCDE », entretien avec Maxime Ladaique de l’OCDE

23 juillet 2013
L’OCDE vient de publier une étude qui montre l’impact des premières années de la crise économique (de 2007 à 2010) sur la distribution des revenus des personnes dans les pays de l’OCDE.

« Les inégalités de revenus entre les populations du monde diminuent depuis le début des années 2000 », entretien avec Branko Milanovic, économiste à la Banque mondiale

28 février 2012
Les inégalités de revenus dans le monde diminuent depuis le début des années 2000, mais restent à un niveau très élevé. Branko Milanovic, chef-économiste à la Banque mondiale, est l’un des spécialistes de la question des inégalités de revenus dans le monde.

Faut-il s’inquiéter des inégalités et de la pauvreté dans les pays riches ?

16 février 2012
Doit-on s’inquiéter de la pauvreté et des inégalités sociales dans un pays riche comme la France, quand on connaît la misère des conditions de vie des habitants des pays les plus pauvres du monde ? Une analyse de Cédric Rio et Louis Maurin, de l’Observatoire des inégalités.

« Les inégalités de revenus ont atteint un niveau jamais vu depuis 30 ans », entretien avec Michael Förster, analyste à l’OCDE

13 décembre 2011
Les inégalités sont en progression dans presque tous les pays riches, indique un rapport de l’OCDE. Entretien avec Michael Förster, analyste des politiques sociales au sein de l’organisation et principal auteur de ce travail.

Inégalités écologiques : vers quelle définition ?

11 juillet 2011
Que désigne-t-on par « inégalités écologiques » ? Pour Marianne Chaumel et Stéphane La Branche, cette expression intègre la notion d’inégalités sociales, dans la mesure où elle désigne les inégalités en terme de risques liés à la dégradation de l’environnement.

Dossier spécial : les travailleurs pauvres

25 janvier 2011
Qui sont les travailleurs pauvres ? Comment mesure-t-on leur nombre ? Combien sont-ils en France, en Europe et dans le monde ? L’Observatoire des inégalités propose un dossier spécial pour faire le tour de la question.